Quel matériau choisir pour des châssis : PVC, bois ou alu ?

Quel matériau pour vos futures fenêtres ?

fenêtre en pvc

Que ce soit pour améliorer votre isolation ou simplement pour redonner un coup de frais à votre façade, vous souhaitez remplacer vos châssis ? Pour ce faire, il vous faudra contacter un professionnel, mais également réfléchir au préalable au matériau que vous souhaitez pour vos futurs profilés. En effet, chacun dispose de caractéristiques propres, d’avantages et d’inconvénients qui devraient guider votre choix.

Dans cet article, découvrez les trois options principales qui s’offrent à vous, et les particularités propres à chacune. Voici donc tous les attributs du PVC, de l’aluminium et du bois. Ainsi, vous pourrez choisir vos nouveaux châssis en toute connaissance de cause.
 

Comment faire votre choix ?

Le choix de vos futurs châssis dépend entièrement de vous, mais bien que les critères de sélection soient extrêmement subjectifs, il existe quelques questions que vous pouvez vous poser afin de trouver le produit qui vous correspondra le mieux. Tout d’abord, quel est votre budget ? Est-ce que vous souhaitez effectuer un investissement de départ important afin d’opter pour une solution durable ? Il faudra également songer à l’entretien, et si vous serez en mesure de procéder à celui-ci par vous-même ou est-ce que vous devrez faire appel aux services d’un professionnel ? L’exposition de votre habitation et l’endroit dans lequel vous vivez influencera également votre choix. En effet, vous devrez analyser la résistance aux intempéries du matériau choisi, ou votre besoin en termes d’isolation thermique ou acoustique. Enfin, vos préférences personnelles en matière d’esthétique sont un point à ne pas négliger. Vos châssis habilleront votre façade au même titre que la peinture ou que votre porte d’entrée. Ainsi, si vous souhaitez un résultat harmonieux et à la hauteur de vos attentes, pensez également à choisir un modèle dont l’aspect vous plait.
 

Les avantages et inconvénients du PVC

Le PVC (Polychlorure de vinyle), est sans aucun doute l’un des matériaux les plus prisés pour revêtir de nouveaux châssis. En effet, celui-ci comporte de nombreux avantages qu’il convient de présenter.

Ainsi, ils offrent d’excellentes performances en termes d’isolation thermique et acoustique. Sachez que de nombreuses déperditions de chaleur sont dues à des ouvertures mal isolées. En optant pour du PVC, vous réduisez votre consommation de chauffage. En outre, il s’agit d’un des matériaux les moins onéreux du marché : il faut cependant éviter de se ruer sur les premiers prix qui sont d’une qualité moindre. Un autre avantage indéniable du PVC est qu’il se décline en une multitude de teintes et de coloris. Il s’adapte donc à tous les goûts et s’assortit parfaitement à n’importe quelle façade. Il peut également convenir pour toutes les sortes d’ouvertures : battante, oscillo-battante, classique, etc. Enfin, il ne demande aucun entretien et est entièrement recyclable.

Cependant, le PVC comporte également quelques inconvénients. En effet, ce type de châssis n’est pas le plus adéquat pour les fenêtres de grande taille, comme les baies vitrées par exemple. En outre, ils risquent de se décolorer au fil du temps. En outre, il s’agit d’un matériau non naturel, c’est pourquoi le bois et l’aluminium sont de plus en plus privilégiés.
 

L’aluminium : le bon choix ?

L’aluminium est également un choix très populaire. Ce matériau aussi comporte de nombreux avantages et inconvénients.

Son principal point fort tient sans aucun doute à sa longévité. En effet, les châssis en aluminium peuvent tenir plusieurs dizaines d’années, car ceux-ci résistent parfaitement aux intempéries et sont extrêmement rigides. Ainsi, ils ne rouillent pas et tiennent en place de longues années. En outre, il s’agit de la solution idéale si vous souhaitez installer une fenêtre de grande taille ou une baie vitrée : il est extrêmement solide, léger et suffisamment discret pour ce type d’installation. En outre, il peut être recouvert de peinture thermo laquée afin de se décliner dans une grande variété de teintes. Enfin comme le PVC, l’aluminium est entièrement recyclable.

En revanche, il s’agit d’un matériau moins isolant que ses concurrents, tant d’un point de vue thermique qu’acoustique. Cependant, il est désormais possible de l’équiper d’un système de rupture de pont thermique afin d’en améliorer l’isolation de façon conséquente. Cela est cependant plus onéreux, et il faudra éviter à tout prix les fenêtres d’entrée de gamme. Enfin, il faut noter que l’alu est plus cher que le PVC mais moins coûteux que le bois. Il résiste en outre moins bien aux tempêtes que ses homologues.
 

Le bois : l’option traditionnelle

Les fenêtres en bois n’ont jamais perdu en popularité. Il s’agit d’un matériau noble alliant parfaitement beauté et tradition. Vous pouvez opter pour une essence noble, ne requérant aucun traitement spécifique, comme le chêne, le moabi ou tauari, ou pour une essence standard, nécessitant un traitement hydrofuge, fongicide et insecticide, comme le pin ou le mélèze.

Ce matériau classique est très apprécié pour ses excellentes performances d’isolation thermique et acoustique. En outre, il s’agit d’un matériau très durable si on en prend soin régulièrement : appliquer une lasure de protection permet également de garantir sa longévité. Il ne se déforme pas face à la chaleur et résiste parfaitement aux intempéries s’il est correctement traité et entretenu. Il est également prisé pour ses qualités esthétiques : que ce soit dans son état naturel, peint ou vernis, le bois s’adapte à tous les styles et ajoute un réel cachet à n’importe quelle façade. De plus, il s’agit d’un matériau naturel et renouvelable, respectueux de l’environnement.

Il s’agit cependant d’un matériau plus coûteux que le PVC ou l’alu. Cet investissement de départ est cependant vite compensé par les économies de chauffage que vos fenêtres en bois vous permettront d’effectuer. Il demande également un entretien plus important que d’autres matériaux : il faut y appliquer une couche de lasure de protection tous les deux ans environ selon l’exposition de votre fenêtre. Notez également que certaines essences requièrent moins de traitement, comme le chêne ou d’autres essences exotiques.

En résumé

Quel que soit votre choix, vous ne pouvez pas vous tromper. En effet, chaque matériau possède des avantages et des inconvénients propres, qui dépendent entièrement de vous. Avant de prendre une décision, évaluez vos besoins et les critères qui vous sont importants. Si vous êtes complètement perdu, contactez un fabricant de châssis ou un installateur professionnel afin de bénéficier de ses conseils et de lui poser toutes les questions nécessaires. Celui-ci saura vous aiguiller afin que vous trouviez le modèle et le produit le plus adapté.